Santé : Harpagophytum, l’ami de vos articulations


 

harpago

Nom latin : Harpagophytum procumbens

Famille : Pedaliaceae

Origine : plante d’Afrique du sud (Namibie) qui pousse dans des régions semi-désertiques.
Elle produit des fruits curieusement protégés par des griffes acérées qui, lorsqu’elles sèchent et sont emportées par le vent, s’accrochent dans les pattes des animaux (gazelles) et leur causent de sérieuses blessures.
Découverte  assez  récemment, elle est traditionnellement utilisée en Afrique par les sorciers-guérisseurs.
C’est un missionnaire hollandais qui a observé son usage local et l’a ramené en Europe afin que l’Harpagophyton soit étudié.

Composition : harpagoside, puissant anti-inflammatoire.

Parties utilisées : Tubercules de la racine secondaire.

Formes galéniques : teinture mère, extrait fluide, plante sèche.

Il agit sur la sphère OSTEO-ARTICULAIRE et HEPATIQUE.
Les principes actifs contenus dans l’harpagophyton ont une action anti-inflammatoire puissante au niveau ostéo-articulaire, notamment sur    les    douleurs     rhumatismales.

Ses propriétés anti-inflammatoires sont supérieures à l’activité du phénylbutazone, démontrées par plusieurs études scientifiques récentes.

L’harpagophytum (aussi appelé Griffe du diable) stimule également la fonction hépato-biliaire, l’appétit et la digestion.

Lors d’essais cliniques, il a été prouvé que l’harpogophytum soulage aussi bien les maux de dos que la molécule rofécoxib présente dans le médicament retiré du marché Vioxx et qui était un puissant anti inflammatoire.

 

Précautions d’emploi :
Cette plante particulièrement acide doit être utilisée prise en milieu de repas et en situation de crise  inflammatoire aiguë en  veillant à  ne  pas la  donner  en cas d’insuffisance rénale.
Attention tout signe douloureux au niveau rénal doit faire cesser la cure.
Ne pas prendre en cas d’ulcère gastrique ou du duodénum.

Ces conseils ne peuvent se substituer à l’avis de votre médecin et ne doivent pas remplacer votre traitement actuel sans son avis.

 

Share

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *